A propos du festival

 

Terramicales

L’association Terramicales a été créée pour l’organisation du Festival de Céramique du 11e arrondissement de Paris. Elle a pour objectif de promouvoir l’art de la céramique. Les membres du bureau sont céramistes, de Paris ou d’ailleurs, leur motivation première est d’offrir, grâce à la généreuse proposition de la Mairie du 11e, un nouvel espace d’exposition aux céramistes pour que cet art puisse rencontrer un public de plus en plus large.

L’événement

Ce Festival a été créé suite à une proposition d’Anne Brandy, alors maire adjointe du 11e arrondissement de Paris, chargée du commerce, de l’artisanat et des expositions, de consacrer la salle Olympe de Gouges à la céramique durant plusieurs jours. L’association Céramicales, qui deviendra par la suite Terramicales, est alors créée en juin 2006, pour l’organisation de ce nouveau Festival de Céramique à Paris. La première édition voit le jour en mars 2007.
Cet évènement annuel qui espère participer à la reconnaissance de la céramique comme métier d’art, s’est forgé une identité autour de plusieurs volontés :
• Présenter le plus large éventail possible de ce qu’est la céramique aujourd’hui, sans clivage entre une poterie utilitaire et une céramique abstraite : faire cohabiter la céramique du quotidien avec des pièces uniques et mettre en évidence les liens qui les unissent.
• Offrir une large place aux «jeunes» céramistes, qui ont déjà développé un travail de recherche dans leurs ateliers depuis plusieurs années mais n’ont pas souvent eu l’occasion d’exposer.
• Créer une scénographie spacieuse et aérée qui permet une circulation fluide du public.
Choisir un petit nombre d’exposants (une trentaine) afin de laisser suffisamment d’espace à chaque céramiste pour présenter son travail.
• Présenter d’autres expressions artistiques « satellites » (film, photo, musique) en résonnance avec l’univers de la céramique.

La céramique aujourd’hui

L’expression céramique est vaste et ce festival s’attache à mettre en lumière cette diversité d’influences et l’éclectisme de ces formes, à mi-chemin entre histoire populaire et exigence contemporaine.
Depuis quelques années déjà, l’intérêt du public Français pour la céramique est en train d’évoluer… Longtemps perçue comme un art mineur et dotée d’une image un peu désuète, les clichés sont en train de voler en éclats. La relève est bien présente et n’hésite pas à sortir des « sentiers battus » pour proposer des travaux très innovants. On parle aujourd’hui d’arts plastiques, de création, de design et aussi d’artisanat d’art, de poterie et de tradition. Une multitude de termes pour tenter de qualifier une très grande variété de formes, de couleurs, de textures et de techniques dont le seul dénominateur commun est l’argile.
S’il est vrai que la céramique est complexe car pétrie de technique, il suffit d’une rencontre pour qu’elle s’ouvre à vous et vous à elle. Dans l’incroyable foisonnement de formes que compte ce festival, il est certes difficile de tout embrasser, mais il y aura nécessairement une sensibilité qui se fera l’écho de la vôtre.